pl nuit

Le 7 mars 2012, au palais du Luxembourg, s’est déroulé le premier colloque de l’association. Au programme, l’éradication de la précarité en Tunisie.

Santé, chomage, personnes àgées, quelles réponse ?

L’Association Entreprendre en Tunisie a organisé au Sénat français, le mercredi 7 mars 2012, un colloque autour du thème « Eradication de la précarité en Tunisie ». Elle a eu le tour de force de réunir autour de sénateurs et de la secrétaire d’Etat française à la santé, Mme Nora Berra, pas moins de trois ministres tunisiens de l’actuel gouvernement, M. Abdellatif Mekki, ministre de la santé, Dr Khalil Zaouia, ministre des affaires sociales, M. Slim Besbès, secrétaire d’Etat auprès du ministre des finances, ainsi que de hauts responsables tunisiens auxquels s’est joint M. Diego Canga Fano, chef de cabinet auprès du Vice-président de la Commission Européenne.
L’originalité de ce colloque est d’avoir réuni des officiels gouvernementaux, des experts et des acteurs de la société civile en France et en Tunisie. Pour débattre d’un sujet aussi sensible que la lutte contre la précarité, en période de crise mondiale, l’Association Entreprendre en Tunisie a invité des acteurs des sociétés civiles tunisienne et française : Mme Emna Menif, Présidente de l’Association Kollouna Tounes, M. Ghazi Gherairi, Secrétaire général de l’Académie internationale de droit constitutionnel, M. Jean-Marc Borello, Président du groupe SOS, le Professeur Jean Marsac, Président du Comité Stratégique de HOSPITECH et M. Habib Louizi, Directeur général de l’Office des Tunisiens à l’étranger. Le clou du colloque était la présence active d’une brochette de banquiers et d’assureurs mutualistes tunisiens et français qui ont contribué par leurs propositions à esquisser des pistes de travail et des solutions que les partenaires des deux rives de la Méditerranée ne manqueront pas de prendre en considération.